De l’importance des textes considérés comme mineurs : l’exemple du Midrash Hallel. Traduction annotée d’un Midrash entre aggada et mystique

José Costa

Éditeur : Peeters

ISBN : 978-90-429-2597-7

Foliotage : XIV-476 p.

Parution : 1 janvier 2013

Collection de la Revue des Études Juives

Commander

Le présent ouvrage porte sur le Midrash Hallel, un recueil rabbinique peu connu qui commente de manière presque exhaustive les Psaumes qui composent une prière fondamentale, celle du Hallel (Ps 113-118). Il tient compte du seul manuscrit existant de ce Midrash (Munich 222) et de ses trois éditions imprimées (celle d’A. Jellinek en 1873, celle de J.D. Eisenstein en 1915 et la version anonyme des presses de Traklin, publiée à Vasovie en 1924), pour en donner une première traduction. Il tente d’éclairer la relation qu’il entretient avec le reste de la littérature rabbinique classique, tout particulièrement avec le Midrash Tehillim. Il s’interroge enfin sur son caractère éventuellement mystique. Même s’il est un recueil mineur, le Midrash Hallel ne peut qu’intéresser ceux qui cherchent à mieux connaître les canaux par lesquels certaines traditions, notamment mystiques, ont transité entre l’époque antique et celle du Moyen Âge.

Table des matières

Collection de la Revue des Études Juives, 54