La Société des Études Juives

L’association dite «Société des études juives», fondée en 1880, a pour but de favoriser le développement des études relatives à la religion, à l’histoire, aux littératures et aux sociétés juives, et principalement en ce qu’elles concernent les juifs en France.

C’est une société laïque, reconnue d’utilité publique en 1896. Elle est hébergée par l’Alliance israélite universelle, 6 bis rue Michel Ange, 75016 Paris. La Société publie, aux éditions Peeters (Louvain), la Revue des études juives et dispose d’une collection de livres intitulée : « Collection de la Revue des études juives ».

Elle organise des conférences mensuelles, des journées d’études et dispense chaque année, avec l’aide de fonds privés, un prix de thèse francophone en études juives. La Société des études juives est membre de la European association for jewish studies (E.A.J.S.).

« La Société des études juives », Traduction de l’anglais en français, par Mireille Hadas-Lebel, de l’article de l’Encyclopedia judaica.

La Société des études juives a été fondée en 1880 par Isidore Loeb, Zadoc Kahn et Isarël Lévi, afin de ranimer l’intérêt pour l’histoire du judaïsme français et répandre la connaissance du judaïsme. Dès ses débuts, elle a publié la Revue des études juives qui est devenue l’une des principales revues d’érudition juive moderne, incluant des rapports sur les activités de la Société. La S.E.J. a également patronné des publications d’ouvrages tels que la Gallia judaica de H. Gross (1897), les Oeuvres complètes de Flavius Josèphe sous la direction de Théodore Reinach (1900-1932), Textes d’auteurs grecs et romains relatifs au judaïsme de Théodore Reinach (1895) et les Tables des calendriers juifs depuis l’ère chrétienne jusqu’au XVIIIe siècle, d’Isidore Loeb (1886). Après la Deuxième Guerre mondiale, les activités de la S.E.J. ont repris sous la direction de Georges Vajda, ainsi que les publications de la R.E.J. Parmi les présidents de la S.E.J., on compte Joseph Derenbourg, Arsène Darmsteter, James de Rothschild. Théodore Reinach en a assumé le secrétariat pendant de nombreuses années. Nombre de conférenciers de marque y ont participé dès l’origine parmi lesquels Anatole Leroy-Baulieu, Gaston Paris et Ernest Renan.