« History of a marginal disciple. The figure of Jesus in the Talmud, a new paradigm »

Dan Jaffé

REJ vol. 177, n°1-2, p. 1-22

Résumé

Cet article apporte un nouvel éclairage sur le passage talmudique de Sanhedrin 107b mentionnant Jésus de Nazareth. Ce texte, déjà très commenté, fait l’objet d’une relecture qui s’oriente sur les représentations du personnage de Jésus dans la conscience talmudique. L’approche des rédacteurs est ambivalente : d’une part, on rejette Jésus et le christianisme qu’il est censé incarner ; d’autre part, on émet d’implicites regrets sur ce rejet à une époque où il est trop tard pour changer le cours de l’histoire. L’analyse se fonde sur différentes perspectives, tels les motifs littéraires qui composent le texte, les représentations métaphoriques qu’on y décèle et enfin les polémiques voilées qui en découlent.

Abstract

This article discusses a Talmudic mention of Jesus in the Babylonian version of Sanhedrin 107b. The analysis concerns mainly the implicit polemical aspects permeating the text. I will endeavor to describe the way in which the Talmudic authors regard Christianity at a late period. The argument of this article lies principally in two points : on one hand, Joshua ben Perahjah’s ambiguous attitude towards his disciple Jesus is an expression of the soul-searching of the Talmudic Sages in relation to the first Christians ; on the other, this passage provides evidence of self-criticism inherent in the world of the Talmud.