« « Gersonides as Commentator in the Light of his Supercommentary on Averroes’s Epitome of the Physics » »

Esti Eisenmann

REJ vol. 181, n° 1-2, 185-222

Résumé

Cet article vise à présenter Gersonide (1288-1344) en tant qu’exégète, à la lumière de son supercommentaire sur l’Épitomé de la Physique d’Aristote par Averroès. Dans la première partie de l’article, nous nous efforçons de montrer que cette œuvre relève bien du genre du supercommentaire. Dans la deuxième partie, nous analysons une série de citations du supercommentaire, visant à illustrer la méthode exégétique de Gersonide. Le supercommentaire de l’Épitomé de la Physique étant le premier qu’ait composé Gersonide, l’analyse des méthodes qu’y emploie l’auteur entend préciser son image en tant qu’exégète. De cette analyse découlent également le but et les destinataires de ce supercommentaire: Gersonide semble s’adresser à des novices en matière de physique, pour les guider dans leur découverte de cette discipline.

Abstract

The article analyzes Gersonides (1288-1344) as a commentator, through the lens of his supercommentary on Averroes’s Epitome of Aristotle’s Physics. In the first section of the article, we question the assumption that this work is indeed a supercommentary and explain why it may nevertheless be included in the genre. In the second section, the article provides examples of Gersonides’ exegetical procedure. Given that the supercommentary on the Epitome of the Physics was the first supercommentary Gersonides wrote, the analysis of Gersonides’ methods sheds light on his image as an exegete and can help us determine his objective in commenting on this text and the readership he envisaged. He seems to be adressing readers who were taking their first steps in Aristotle’s works on nature and to have endeavored to guide them in this field.