5e journée doctorale en paléographie et diplomatique hébraïques

La traditionnelle journée doctorale des étudiants en paléographie et diplomatique hébraïques, inaugurant le cycle de conférences de Judith Olszowy-Schlanger, aura pour thème cette année les éléments non-scripturaux et la nature de leur lien avec le texte, dans les manuscrits médiévaux. On pourra par exemple s'interroger sur l'un des points suivants, sans que cette liste prétende à l'exhaustivité :

1. Nature, fonction, lieu et fréquence des éléments graphiques : Pourquoi et comment un élément graphique est-il intégré dans un texte ?

2. Signification des éléments non-textuels et paratextuels : Comment tout ce qui, dans le manuscrit, ne constitue pas le texte principal (apparence générale, image, tableaux, dessins, présence ou non de texte marginal, etc.) contribue-t-il à en donner une compréhension, parfois avant même d'en avoir fait la lecture ?

3. Datation des éléments graphiques : quel est le protocole à adopter pour dater les éléments non-textuels et diffère-t-il du protocole de datation de l'écriture ?

L'objectif de cette journée est de faire connaître les recherches en cours autour des manuscrits arabes, judéo-arabes et hébraïques, que ces recherches soient relatives à la paléographie, à la codicologie, à la philosophie, à l'histoire, à la littérature ou à la linguistique. Notre intérêt porte particulièrement sur les manuscrits de la Geniza du Caire, mais cet intérêt n'est pas exclusif, et les propositions concernant des manuscrits issus d'autres fonds documentaires sont aussi les bienvenues. Dans cette perspective, nous appelons les doctorants et post-doctorants souhaitant exposer leurs travaux et leur démarche, à participer à cette réflexion commune.

– Interventions de 15 à 20 min.

– Projets de contribution de 10 lignes à envoyer à l'adresse suivante :

journee.paleo.ephe@gmail.com

Pour plus de renseignements : journeepaleoephe.over-blog.com