Prochaine séance de la Société le 21 février 2017 de 18h à 20h à la MDR salle D.040

Mardi 21 Février 2017 - 18h00
Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, 75005 Paris
Table ronde sur les intellectuels juifs et les questions politiques dans l’entre deux guerres et dans l’immédiat après guerre, animée par Catherine Nicault.

 

Société des études juives                                                        Institut de recherches pour l’étude des

Fondée en 1880                                                                         religions (I.R.E.R.)

Reconnue d’utilité publique par décret du 6 décembre 1896            Université Paris-Sorbonne

45, rue La Bruyère 75009 Paris                                                      Maison de la Recherche

6 bis rue Michel Ange, 75 016 Paris, à partir du 1er janvier 2017                28, rue Serpente

Banque postale, Paris  2 565 58 Y                                                                    75 006 Paris.

Secrétariat secretariatetudesjuives@aim.com

Président presidentsej@gmail.com

http://societedesetudesjuives.org

 

 

La prochaine conférence de la S.E.J.

aura lieu le

mardi 21 février 2017, en collaboration avec l’I.R.E.R. (Université Paris-Sorbonne), de 18 à 20 h, à la Maison de la Recherche, 28, rue Serpente, 75 006 Paris, salle D. 040

 

sous la présidence de Madame Mireille Hadas-Lebel

 

Table ronde sur les intellectuels juifs et les questions politiques dans l’entre deux guerres et dans l’immédiat après guerre, animée par Catherine Nicault.

Les débats porteront sur les récents travaux de Dominique Bourel, Martin Buber, sentinelle de l’Humanité, Paris, Albin Michel, 2016, et d’Edward Kaplan, Abraham Joshua Heschel: Une biographie Paris, Honoré Champion, 2016, avec la participation de Paola Ferruta, historienne associée au Centre Roland Mousnier, Université Paris-Sorbonne.

 

Présentation des trois ouvrages :

a.« Martin Buber (1878-1965) est l’un des penseurs juifs les plus connus du XXe siècle. Il est, entre autres, le héraut infatigable d’un sionisme humaniste, cherchant sans cesse la paix avec les Arabes et un dénonciateur des totalitarismes hitlérien et stalinien ».

 

b.« Professeur, rabbin, théologien, militant politique, Abraham Joshua Heschel (1907-1972) se rendit célèbre dans le mouvement des droits civils aux côtés de Martin Luther King Jr. et dans l’opposition à la guerre du Vietnam. Élevé dans une communauté hassidique de Varsovie, diplômé d’un lycée laïc yiddish de Vilna, il soutint un doctorat en philosophie à l’Université de Berlin au moment de l’ascension d’Hitler. Ami de Martin Buber et d’Henry Corbin, Heschel préconisa une « théologie des profondeurs » comme remède aux anxiétés et aux horreurs de notre temps ».

 

 c. Joachim PrinzRebellious Rabbi : An Autobiography : the German and early American years, (Michael A. Meyer, édit.), Indiana University Press, 2007. L'historien Michel A. Meyer  a écrit l’introduction de l’autobiographie de Joachim Prinz publiée après sa mort. Le rabbin sioniste Joachim Prinz (1902-1988) fut l'une des figures les plus novatrices dans l'histoire juive contemporaine. Loin du conformisme, Prinz propose aux  rabbins, dans l’Allemagne de Weimar, un nouveau modèle qui le distingue de ses collègues. Sous le régime hitlérien, Prinz a réussi à préserver le respect de soi et la dignité d'une communauté juive, quotidiennement vilipendée par la propagande nazie. Après son installation  aux Etats-Unis, en 1937, il  acquiert la célébrité dans le New Jersey, grâce à l’audace de ses sermons imprévisibles.

   

Vous êtes cordialement invités à cette séance.

 

Le Secrétariat de la S.E.J. et le Secrétariat de l’I.R.E.R.

23 janvier 2017

 

Le plan « Vigipirate » étant en vigueur, il est indispensable de s’inscrire en écrivant à presidentsej@gmail.com pour pouvoir accéder à la salle de conférence.