L'au-delà et la résurrection dans la littérature rabbinique ancienne

José Costa
L’objectif principal de notre travail a été de déterminer si l’eschatologie juive a connu des modifications majeures ou pour le moins des évolutions significatives pendant la période « rabbinique classique » (Mishna, Talmud, Midrashim anciens). L’auteur insiste sur l’existence de deux mondes eschatologiques, celui de l’au-delà et celui de la résurrection. Il n’est pas toujours évident de savoir si un texte relève du premier ou du second de ces deux mondes. La détermination de critères de différenciation nous a permis (dans une certaine mesure) de répartir les textes entre les deux mondes et de mener deux études distinctes, la première consacrée au monde de la résurrection et la deuxième à celui de l’au-delà. L’étude détaillée de chacun des deux mondes a ensuite été replacée dans les cadres théoriques plus vastes : celui de l’anthropologie (courants dualistes et monistes) et de la cosmologie (place de l’enfer et du paradis dans l’ordre cosmique).